Portugais

Bem-vindos ao português !

portugais
La langue portugaise est parlée par environ 230 millions de locuteurs (330 en 2050). Elle est la cinquième langue la plus parlée dans le monde et la troisième langue européenne la plus parlée internationalement, après l’anglais et l’espagnol. Depuis 1986, c’est une des langues officielles de l’Union Européenne. Elle l’est aussi du Mercosul, de l’Unasul (Union des Nations Sud-américaines), de la SADC (Communauté pour le Développement de l’Afrique Australe), de l’UA (Union Africaine), et de l’OEA (Organisation des Etats Américains). Le portugais est la langue officielle de huit pays: le Portugal, le Brésil, l’Angola, le Mozambique, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, Sao Tome et Principe et de Timor. Parlée dans quatre continents – Europe, Amérique-latine, Asie et Afrique, elle est la langue la plus parlée dans l’hémisphère sud. Dans plusieurs pays d’Amérique latine et d’Afrique l’enseignement du portugais est obligatoire.

Le département de Portugais propose des cours de Langue pour différents niveaux, initiation, intermédiaire et avancé. Il offre aussi des enseignements de Civilisation, de Littérature et de Linguistique pour spécialistes et non-spécialistes. Les cours ont lieu au Centre Universitaire de Clignancourt pour les L1 et L2, et à l’Institut d’Etudes Ibériques (31 rue Gay-Lussac) pour les L3 et les Master. Pour bénéficier de ces formations, vous trouverez de plus amples informations sur ce lien (et dans la brochure du département).

Outre les pays où le portugais est langue officielle, de nombreuses communautés lusophones existent aux États Unis, en France, en Suisse, au Luxembourg, en Belgique, au Canada, en Australie, en Afrique du Sud, au Japon, à Macao (en Chine), ou à Goa (en Inde).

La CPLP, la Communauté des Pays de Langue Portugaise, est une organisation importante d’un point de vue géopolitique et culturel. Son rôle est renforcé par le poids économique et politique du Brésil, grand exportateur de matières premières, septième puissance économique, détenteur de huit grandes entreprises multinationales et aujourd’hui membre du G20. Sur le continent africain, l’Angola est devenu le deuxième plus grand exportateur de pétrole. Trois pays de langue officielle portugaise (le Brésil, l’Angola et le Mozambique) sont en tête des 10 plus grandes découvertes actuelles d’hydrocarbures. Malgré les inégalités encore existantes, l’Angola et le Mozambique présentent une croissance de leur PIB très au-dessus des pays européens. Il est ainsi peu surprenant que le portugais soit considéré, par le ranking Bloomberg, comme étant la sixième langue d’affaires de la planète.

Mais l’apprentissage de la langue portugaise est aussi l’ouverture à une culture très ancienne, très riche et très diversifiée. Le galicien, dialecte primaire du latin né dans le nord-ouest de la péninsule a évolué dans son expansion vers le sud dû à la reconquête chrétienne en intégrant apports arabes et mozarabes pour former la langue portugaise. Cette langue a pour la première fois été utilisée dans des documents écrits aux alentours du IXème siècle. Le roi Dinis, qui avait créé très tôt, en 1290, à Lisbonne, la première université portugaise, reconnait par décret, en 1297, le portugais langue officielle des Portugais.

L’expansion maritime portugaise redessine le monde à partir du XVe siècle. Vasco da Gama, Fernão de Magalhães (Magellan) et Pedro Alvares Cabral ouvrent de nouvelles voies maritimes vers l’Inde, le Pacifique et le Brésil. Camões écrit l’épopée Les Lusiades (1572) et avant lui, le peintre Nuno Gonçalves réalise le polyptyque de Saint-Vincent-hors-les-murs à Lisbonne. Le modèle d’une historiographie moderne est très tôt introduit par Fernão Lopes avec l’exhortation d’un sentiment collectif national. L’humanisme portugais se répand en Europe avec Damião de Gois, ami d’Erasme de Rotterdam, et André de Gouveia, nommé recteur de l’Université de Paris, en 1533. João de Barros rédige la première grammaire illustrée au monde, en 1539. Presque à la même époque, le théâtre de Gil Vicente prépare le passage du Moyen Âge à la Renaissance.

Au XIXe siècle Eça de Queirós, au Portugal et Machado de Assis, au Brésil, observent leurs sociétés et en font des récits critiques pleins d’humour. Le siècle suivant, Fernando Pessoa écrit une œuvre prolifique qui donnera au modernisme portugais un rayonnement international. Les pays lusophones connaissent une vie littéraire très riche, avec des auteurs comme Carlos Drummond de Andrade, Clarice Lispector, João Guimarães Rosa, Jorge Amado, Luiz Ruffato, José Cardoso Pires Lobo Antunes, Lídia Jorge, Gonçalo, M. Tavares, Luandino Vieira, José Craveirinha, Noémia de Sousa, Ruy Duarte de Carvalho, Germano Almeida, Mia Couto, Luís Cardoso, Ondjaki parmi tant d’autres. La littérature lusophone se verra récompensée avec le prix Nobel de Littérature attribué à José Saramago, en 1998. Mais d’autres prix témoignent de l’importance de ces pays : Ximenes Belo et Ramos Horta reçoivent le prix Nobel de la paix en 1996. Les prix Pritzker (le Nobel de l’architecture) sont décernés à Oscar Niemeyer (1988), Alvaro Siza Vieira (1992) et Souto Moura (2011). Les cultures lusophones sont également mondialement présentes grâce au cinéma de Nelson Pereira dos Santos, Glauber Rocha, Ruy Guerra, Fernando Meirelles, Alberto Seixas Santos, Paulo Rocha, Manoel de Oliveira, Pedro Costa, Miguel Gomes ; ou grâce aux compositeurs H. Villa Lobos, Emanuel Nunes ; ou encore aux voix de Tom Jobim, Chico Buarque, Caetano Veloso, Cesária Évora, Bonga, Amália, Mariza ou Madredeus.

Portugais A1 Hybride

xxZHA1PR
1 groupe Capacité max./groupe : 20
Accès : Licence et Master, toutes filières
Un cours hybride, avec des enseignements en présentiel et en ligne, réservé aux grands débutants dans la langue portugaise.

Portugais A2 Hybride

xxZHA2PR
1 groupe Capacité max./groupe : 20
Accès : Licence et Master, toutes filières
Un cours hybride, avec des enseignements en présentiel et en ligne, réservé aux étudiants ayant déjà validé le niveau A1 l’an passé ou ayant déjà des notions de portugais.